Chemin de joie – Stephan Schillinger đź’«

De la souffrance naĂ®t la sensibilitĂ© dont naĂ®t l’intelligence

Tout le monde parle de savoir vivre , mais personne du savoir souffrir

Ce qui importe ce n’est pas le poids qui t’accable, c’est comment tu te courbes pour ne pas casser,

Ce n’est pas le bruit qui t’abasourdit , c’est comment tu Ă©coutes les murmures du monde,

Ce n’est pas la force du vent qui t’emporte , c’est comment tu hisses tes voiles,

Ce n’est pas la hauteur des vagues qui te frappent , c’est comment tu t’y laves,

Ce n’est pas l’absence de lumière qui t’entoure , c’est comment tu chantes dans le noir,

Ce n’est pas ce que tu perds , c’est comment tu ouvres ton coeur pour la suite,

Ce n’est pas la quantitĂ© de larmes que tu verses , c’est comment tu souris en pleurant ,

Ce qui importe cher ami , ce n’est pas l’intensitĂ© du feu que tu traverses , c’est comment tu danses dans les flammes.

Stephan Schillinger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *